Programme des sorties 2017

– Le vendredi 10 mars 2017, nous avons été accueillis au Fonds Hélène et Edouard Leclerc pour admirer l’exposition guidée “Hartung et les peintres lyriques”. Une rencontre avec un grand artiste contemporain.

 

– Le samedi 1er avril nous nous sommes rendus au Domaine de Kerguehennec pour l’exposition “l’Atelier d’Antibes”, œuvres de Anna Eva Bergman. La femme de Hartung nous a entainé dans ses paysages glacés, ses formes simplifiées d’arbres, de murs, de barques de rochers de lunes et de soleils, œuvres souvent rehaussées d’intégrations d’or et d’argent…

– Le samedi 3 Juin, c’est le Musée des Beaux-Arts de Quimper qui nous nous a reçu pour l’exposition d’ “Odilon Redon, la nature silencieuse, paysages”. Les explications très argumentées de notre guide nous a fait découvrir ce peintre symboliste inspiré par les paysages de sa ville natale Bordeaux et le Médoc mais aussi par la Bretagne qu’il a beaucoup fréquenté. Peintures et gravures explorent les aspects de la pensée, l’ésotérisme de l’âme humaine, les mécanismes du rêve.

– Nous étions 54 le vendredi 15 septembre au Fonds Hélène et Edouard Leclerc à Landerneau pour un événement artistique unique : 200 œuvres de Picasso jalonnant le parcours de cet immense artiste, depuis ses 18 ans jusqu’à sa toute fin de vie. Une visite inoubliable, une rétrospective rendue possible grâce à la seule collection particulière de Catherine Hutin, fille de Jacqueline Picasso.

– Jeudi 9 novembre à 20 h, conférence de l’historienne d’art Caroline Boyle-Turner “Paul Gauguin et les Marquises, paradis trouvé ?” à l’auditorium des Carmes. L’historienne d’art a mené des recherches et écrit sur Gauguin et les artistes de l’École de Pont-Aven depuis la fin des années 1970. Dans ce livre (édition Vagamundo), elle « … relate beaucoup d’éléments de la vie quotidienne de Paul Gauguin de sa relation avec ses amis, sa maison ses problèmes de santé, ses luttes avec les fonctionnaires français, ses relations avec les ecclésiastiques et sa vie quotidienne sans oublier ses angoisses et sa lutte en faveur des indigènes, alors qu’il découvrait un paradis pendant les 20 derniers mois de sa vie. Des impressions qu’il traduit avec beaucoup de subtilité de beauté dans ses dernières œuvres. » 3€ adhérents (10€ non adhérents).

 

– Le samedi 25 novembre, c’est au Musée d’Arts de Nantes que le car nous mènera, pour constater les résultats de 6 années de travaux. Nous serons deux groupes accompagnés à découvrir une partie des collections permanentes : « de l’art moderne à l’art contemporain ». Un joli programme en prespective…

Les commentaires sont clos.