Donation Geneviève Asse au musée des Beaux-Arts de Vannes

f004-2009-80001Le musée de Vannes a toujours entretenu une relation privilégiée avec l’œuvre de Geneviève Asse qui intègre les collections dès 1986. Le conservateur Marie-Françoise Le Saux,  lui a d’ailleurs organisé deux très belles expositions, Le volume et le trait en 1992 et ….

Grâce à cette relation de confiance et à l’intérêt qu’il lui porte, Geneviève Asse offre en 2012 au musée 12 peintures datées de 1972 à 2010, 3 huiles sur papier, un livre de bibliophilie, Cahier Océanique, illustrant  un texte d’Anne de Staël, des gravures et des archives personnelles. Son œuvre présente dans les collections publiques et privées en France et à l’étranger a fait de Geneviève Asse, proche de Bram van Velde et d’Olivier Debré, une artiste de renommée internationale.

Par cette donation importante l’artiste marque ainsi son attachement à la ville de Vannes où elle est née en 1923 et au Golfe du Morbihan qu’elle rejoint plusieurs fois par an pour y séjourner.

Ce geste généreux, renforce l’orientation choisie depuis de nombreuses années par le musée des Beaux Arts dans le domaine de l’art moderne et contemporain. Appelé aussi La cohue, il est installé dans un bâtiment dont l’origine remonte au Moyen Age.  A l’étage, La salle haute d’une superficie de 250 m2  qui abritait le palais de la justice ducale jusqu’au XVIII ième siècle lui est  à présent dédiée. Ce lieu au plafond vouté laisse filtrer à travers ses ouvertures, une lumière adoucie par l’épaisseur des petits carreaux délicatement colorés, dits aussi cathédrale. Il convient à l’œuvre dont l’auteure dit qu’elle invite le spectateur à s’arrêter. Ses grandes compositions abstraites déclinées dans une gamme de bleus sourds ou bleus gris ne sont pas de simples aplats car les traces laissées par de larges brosses  font vibrer la matière picturale, diffusant ainsi une lumière et ses effets de transparence. Elles placent Geneviève Asse parmi les plus grands artistes de l’abstraction.

On oublie là le bruit du monde, silencieux devant les tableaux qui ont pour titre Rhuys, Au fil des jours ou Cahier océanique,  comme devant le ressac.

Par cette donation, le musée des Beaux Arts de Vannes devient un lieu incontournable pour la connaissance de l’œuvre cette artiste française.

Dominique Picard

Présidente de l’association des amis de l’art contemporain  du musée de Vannes.

mai 2013.

Comments are closed