Exposition du peintre Bernard BOUIN – “Du réel au mystère” du 12 décembre 2019 au 1er mars 2020

Vernissage de l’exposition du peintre Bernard BOUIN   “Du réel au mystère”   –  vendredi 13 décembre à 18 h   –   Le Kiosque, esplanade Simone Veil

Exposition du 12 décembre 2019 au 1er mars 2020

Cette exposition organisée à l’occasion de la sortie du livre “Bernard Bouin, peintures du réel au mystère“ montre le parcours du peintre depuis sa première exposition personnelle à la galerie Visconti, 37 rue de Seine à Paris en mars 1990.
Cette histoire avait commencé ici à Vannes en 1988, dans l’atelier situé au 28 rue du Port.
Très souvent la figuration est nocturne mais toujours porteuse de rêve et de mystère.
La série des Quatre saisons de Nicolas Poussin (Musée du Louvre) a marqué profondément la vie de l’artiste.
Cette idée de peindre les saisons, les parties du jour, les âges de la vie, on le retrouvera dans le Chant du jour.
Ce compagnonnage avec la musique et la poésie, Bernard Bouin l’a ensuite poursuivi dans ses grandes séries aux références mythologiques et poétiques. Peintures de silence avec les natures mortes et les compositions en bord de mer. Au fur et à mesure, Bernard Bouin cherche ainsi à définir les paramètres d’une représentation qui conviennent à sa quête de sens.

Les journées rencontre-dédicace avec l’artiste à 16 h au Kiosque : samedi 21, dimanche 22, samedi 28, dimanche 29 décembre vendredi 3 et samedi 4 janvier
Entrée gratuite

Ouvert tous les jours de 10h à 13h et de 14h à 18h

Vannes : L’actu du jour : musée

Le bâtiment de la Cohue est un cadre exceptionnel pour le Musée des Beaux-arts.
Le bâtiment de la Cohue est un cadre exceptionnel pour le Musée des Beaux-arts. (Le Télégramme / Catherine Lozach)

Le musée des Beaux-arts de Vannes qui pourrait déménager.

Vannes. L’avenir du Musée des Beaux-Arts en question. C’est un serpent de mer qui a vu le jour en 1994. Un projet de construction d’un ensemble muséal devait accueillir le Musée des Beaux-arts de Vannes. 25 ans plus tard, alors que le musée n’a pas bougé, l’idée d’un déménagement a refait surface lors du dernier conseil municipal, quand les élus ont voté « le projet scientifique et culturel ». Destiné à fixer les objectifs et les moyens du musée pour les cinq ans à venir, de gros chantiers apparaissent indispensables : mise aux normes, création de site Internet… 

 
Gabriel Sauvet, adjoint à la culture, et Françoise Berretrot, conservateur des musées de Vannes. (Le Télégramme / Catherine Lozach)

© Le Télégramme https://www.letelegramme.fr/morbihan/vannes/vannes-l-actu-du-jour-musee-municipales-dechets-12-11-2019-12431577.php#eCQfsolsrWW6fzXH.99

DéDalE : le lieu devrait vivre encore un an

Laurent Sanchez, président de L’Art Prend la rue (à gauche), Violaine Pondard, chargée de la communication de l’association, et Fab Volpiano, artiste membre de l’association, ont annoncé ce
Laurent Sanchez, président de L’Art Prend la rue (à gauche), Violaine Pondard, chargée de la communication de l’association, et Fab Volpiano, artiste membre de l’association, ont annoncé ce mardi la bonne nouvelle. (Le Télégramme/Catherine Lozach)

L’avenir de DéDalE pourrait aller au-delà du 31 décembre 2019. C’est en tout cas ce qu’ont voté les membres de L’Art prend la rue lors de leur assemblée générale extraordinaire samedi dernier. À condition que la partie café reste gérée par l’équipe de Cœur de Vannes. Le point avec Laurent Sanchez, président de l’association.

Vous annonciez une assemblée générale de l’Art prend la rue pour décider de l’avenir de DéDalE. A-t-elle eu lieu ?
Laurent Sanchez : oui, nous nous sommes réunis samedi dernier. Aujourd’hui, L’Art prend la rue, ce sont 98 adhérents, bénévoles ou mécènes. 74 étaient présents ou représentés à cette assemblée générale extraordinaire. L’association a existé et a fait des choses avant DéDalE. Elle continuera à exister et à faire des choses après DéDalE. L’art urbain est éphémère par essence.

Au cœur de l’été, vous vous disiez prêt à arrêter le projet DéDalE, vu le contexte conflictuel entre les commerçants qui gèrent la partie café. Qu’ont décidé les adhérents ?
Ils ont répondu à deux questions à bulletin secret. À 96 %, ils ont dit non à « Souhaitez-vous poursuivre l’aventure DéDalE en 2020 et continuer à vous engager dans ce projet avec l’équipe actuelle d’Acapes à la gouvernance du DéDalE Café ». En revanche, ils ont dit oui à 82 % si la gouvernance du café est assurée par l’équipe de Cœur de Vannes. Les débats ont donc confirmé l’envie de continuer, montré que l’enthousiasme est toujours là. Mais on ne veut plus de polémique, on veut vivre le projet en dehors d’un combat qui ne nous concerne pas.

Une procédure étant en appel, la polémique n’est donc pas terminée. Pourquoi être prêt à repartir alors ?
Parce que nous espérons revenir à l’origine du projet grâce à la création d’une nouvelle société par Cœur de Vannes (lire par ailleurs). Ce n’est pas nous qui décidons, ce sera l’assemblée extraordinaire de Cœur de Vannes, mais cette solution nous redonne des couleurs. Si le vote est positif, nous déposerons ensemble auprès de la ville une demande de renouvellement de notre convention pour l’année 2020. Le projet Rive Gauche étant décalé, le bâtiment ne devrait pas être détruit en 2020. C’est motivant.

L’Acapes aurait déjà fait une demande de renouvellement de convention, mais on ne connaît pas leur projet culturel. Les artistes de L’Art prend la rue ont tous écrit leur volonté de recouvrir leurs œuvres qui l’aventure s’arrêtait le 31 décembre 2019 pour notre association.

Il faut donc encore deux étapes, à Cœur de Vannes et côté ville, avant d’avoir la certitude de la poursuite du projet. Si tous les voyants restent au vert, quelles sont vos idées pour 2020 ?
Refaire entièrement dès le premier trimestre les 18 pièces du rez-de-chaussée, le couloir, peut-être le bar, avec l’intervention d’environ 24 artistes. Nous garderions le thème de l’immersion, du lien avec l’ancienne fonction du bâtiment, mais avec une ligne artistique plus serrée. Pour l’instant, la galerie est très hétéroclite. Là, nous aurions des couleurs imposées et des artistes vraiment originaires du tag, du graffiti. Dont certains ont commencé dans les années 1983 sur les mythiques terrains vagues de Stalingrad-La Chapelle à Paris. Nous garderions le premier étage, ouvert en septembre et dont les visites sont complètes jusqu’au 31 décembre, pour offrir davantage de visibilité aux artistes.

Repartir pour un an… Mais avec quels moyens ?
Avec zéro euro d’argent public. Avec zéro euro du DéDalE café, qui emploie huit personnes, et dont la finalité est de réinjecter les bénéfices dans l’animation du centre-ville. Mais avec 70 bénévoles qui ont déjà organisé plus de 60 événements et avec des mécènes qui sont prêts à remettre une enveloppe de 80 000 €. Il y a un bon alignement des planètes, nous avons espoir que la polémique s’arrête et que le projet continue.

© Le Télégramme https://www.letelegramme.fr/morbihan/vannes/vannes-dedale-un-bon-alignement-des-planetes-29-10-2019-12421272.php#p9tU31KaMkaQimfU.99

Installations artistique dans les Landes de Monteneuf : Film de Christian Baudu

Bonjour
Voici un extrait du film sur l’action menée par la réserve naturelle des Landes de Monteneuf où nous avons réalisé des installations artistiques au cours de l’année, avec la participation de Daniel Guillouzouic, ainsi qu’un projet participatif
Ci-joint le lien : “Regards sur les landes de Monteneuf « de Christian Baudu.

 

Permis les installations sur la réserve :

” le nid”

Parce que l’ajonc est l’emblème de la Bretagne, parce qu’il règne maître dans les landes, mais aussi parce qu’elle est la plante qui défend le mieux ses fleurs,
Nous avons installé un nid de bois d’ajonc et d’épines d’ajonc, pour protéger cet œuf exceptionnel.
Métaphore de la préservation des espèces, action menée par la réserve naturelle de Monteneuf .

Sophie Prestigiacomo & Régis Poisson

Sortie : “L’art dans les chapelles” et “Flora Maxima” à Kerguéhennec

 

Chère adhérente,  cher adhérent,

Patricia et moi-même avons eu l’occasion de découvrir la 28ème édition 2019 de L’ART DANS LES CHAPELLES, ainsi que la nouvelle exposition FLORA MAXIMA au domaine deKerguéhennec le week-end dernier.

Le patrimoine et l’art contemporain y sont au rendez- vous !

Nous avons repéré des chapelles qui présentent un vif intérêt pour les artistes présentés  et/ou la richesse de leur patrimoine.

Nous envisageons une sortie estivale le dimanche 25 août prochain au départ de Vannes, Place de la Libération, à 9h00 avec le programme ci-dessous. Un pique-nique est à prévoir par chacun pour déjeuner.

Les visites seront commentées par André Scherb, artiste peintre, ami de notre association et membre de notre conseil d’administration.

Pour aller plus loin dans notre préparation nous avons besoin de connaitre par retour, avant le dimanche 21 juillet, le nombre de personnes intéressées par ce projet de sortie.

Inscription via le lien Doodle : https://doodle.com/poll/m2risygqqqshfekx

ou par mail : lesamisdumuseedevannes@gmail.com

Selon le nombre de participants, participation estimée à 10 €/personne.

En espérant que notre proposition vous séduira.

Bel été à vous tous.

Nadine URIEN

Présidente des AAACMV

 
 
 

PROGRAMME

Sortie du dimanche 25 août 2019

L’Art dans les chapelles & Flora Maxima à Kerguéhennec 

Huit chapelles au programme certaines sans artiste mais pour leur particularité patrimoniale.

Voyage en minibus, forfait trajet aller et retour.

Rendez-vous sur le  parking  Place de la Libération à Vannes à 8h50, départ à 9h00

Prévoir votre pique-nique.

MATIN :

• CHAPELLE DE LA TRINITE : arrivée 10h

BIGNAN  Marc COUTURIER

• DOMAINE DE KERGUEHENNEC,  VISITE DE L’EXPOSITION FLORA MAXIMA : 12 artistes ont été invités par Olivier Delavallade, directeur artistique du lieu, à fleurir les cimaises des communs du domaine

Départ 12h00

• CHAPELLE  NOTRE DAME DE LA JOIE                                                                                 

LE GOAZE. ST THURIAU : Jean-Luc  MOULENE

Pause pique-nique 12h30

APRES-MIDI :

 PONTIVY  

• Visite du lieu : BAINS DOUCHES : une œuvre de chaque artiste participant à l’Art dans les chapelles est exposée.

• CHAPELLE SAINTE-TREPHINE    

 PONTIVY : Marc BAUER                                                                                                                       • CHAPELLE SAINT-DREDENO                                                                                                      

ST GERAND : Kacha LEGRAND                                                                                        

• CHAPELLE STE NOYALE  

NOYALE PONTIVY : Clément COGITORE

• CHAPELLE ST-JEAN  

LE SOURN : Thomas MULLER

• CHAPELLE  ST-NICODEME

PLUMELIAU

• CHAPELLE DE LA TRINITE

CASTENNEC. BIEUZY : Claire CHESNIER

Retour estimé à Vannes : 19h30/20h

 
 

Visite contée par Rémy Cochen – lundi 29 juillet 21h – Musée des beaux-arts, La Cohue

Visite contée par Rémy Cochen   –  lundi 29 juillet 21h

– Musée des beaux-arts, La Cohue – sur réservation

 

Exposition INTRANT –
Sculpture in situ de Simon Augade
Passage central

L’art et les contes s’entremêlent autour d’Intrant, l’œuvre de Simon Augade.
Le conteur Rémy Cochen propose un voyage qui donne à voir le monde avec un autre regard.
Une visite enchantée qui plongera le visiteur dans les mythes de différents continents.

Tarif: 3.10€
Sur réservation

Rendez-vous: musée des beaux-arts, La Cohue
Renseignements et inscriptions: service musées-patrimoine
Tél: 02 97 01 63 00