Journées européennes du patrimoine – 19-20 septembre 2020

Patrimoine & éducation : Apprendre pour la vie
Manifestation gratuite

AUX MUSÉES SAMEDI 19 ET DIMANCHE 21 SEPTEMBRE
Au musée des Beaux-arts La Cohue
Découverte des collections permanentes, des œuvres de la donation Geneviève
Asse et de l’exposition temporaire Terres et Landes, paysages de Bretagne.
L’exposition vous invite à une balade artistique dans les paysages intérieurs de Bretagne peints entre 1850 et 1950.
Le parcours s’enrichit du regard de 6 artistes contemporains. Un livret-jeu, Mon carnet de paysage, permettra aux familles de s’amuser tout en visitant l’exposition.
Disponible gratuitement à l’accueil du musée.
Dans le passage central du musées des Beaux-arts La Cohue
Découverte de l’oeuvre d’Andrea d’Amario, Prisme, architecture boréale qui illumine l’espace minéral de la Cohue.
Par sa construction monumentale, l’artiste pousse le geste créatif jusqu’à proposer une aurore architecturale dont les formes ne sont pas sans évoquer celles de la cathédrale voisine. Cet effet miroir plonge le visiteur dans un nouveau rapport au lieu et l’invite à une expérience sensorielle forte.
Musée des beaux-arts, La Cohue, 15 place Saint-Pierre

Au musée d’histoire et d’archéologie, Château Gaillard
Découverte des collections du Paléolithique à l’époque gallo-romaine et de l’exposition
Mané Vechen, un art de vivre à la romaine, qui relate la passionnante histoire d’une riche villa maritime érigée par un marchand ou un dignitaire vénète galloromain, à la fin du IIe siècle ou au tout début du IIIe siècle de notre ère.
Musée d’histoire et d’archéologie, Château Gaillard, 2 rue Noé
Au gré de votre déambulation dans les musées, de courtes présentations vous dévoileront les secrets des pièces remarquables.

Téléchargez le programme complet au format .PDF

 

Entre deux mondes – Judith Farro – Exposition du 11 septembre au 10 octobre 2020

Née en Turquie, Judith Farro passe sa jeunesse à Tel Aviv, elle y étudie à l’école des Beaux Arts et devient l’assistante du sculpteur Tumarkin, avant d’arriver à Paris à l’ Ecole Supérieure des Beaux

Arts où elle obtient les diplômes de peinture et dessin. Puis les expositions s’enchaînent : Paris, Berlin, Amsterdam New-York, la Suisse, Palma de Majorque, Pont-Aven… l’artiste citoyenne du Monde, et proche de ses problématiques, vit et travaille près de chez nous, à Hennebont, dans la discrétion.

Femme de caractère, Judith Farro nous propose une peinture sans complaisance ni joliesse ; son authenticité nous frappe, la force du geste conduit le propos en évitant toute servilité. La couleur explose, l’écriture personnelle sonne juste. Point besoin de discours !… l’artiste n’est pas une théoricienne mais une sensitive, et si les questionnements de l’époque et de l’art sont au cœur de sa réflexion, elle sait se nourrir à la source des arts premiers qu’elle affectionne.

Pas étonnant alors que le Fonds National d’Art Contemporain ait été conquis par la dimension muséale de son œuvre qui figure par ailleurs dans des collections publiques et privées de par le monde (peinture, gravure, sérigraphie…).

Si la pratique d’une discipline artistique constitue une forme de survie, il n’est pas interdit pour quiconque de se rendre réceptif, d’affûter son regard ou de tendre l’oreille, car ici, l’œuvre est

profondément rythmique et la musicalité bien présente.

Laissons tomber les notices explicatives et laissons-nous porter, car il n’y a rien de plus beau que d’affronter le mystère.

Monique Toupin, Vannes le 28 août 2020

Judith Farro sera présente à la galerie les samedis de 14h à 18h.
Merci aux bénévoles des amis du musée d’assurer les permanences du mardi au vendredi.

 

Parenthèse culture n°10, Kerguéhennec

Olivier Delavallade, directeur artistique du Domaine de Kerguéhennec à Bignan,  propose aux Amis les découvertes du domaine à ne pas manquer cet été !

Chers Amis,
Pour les raisons que vous savez, et sur lesquelles il est inutile de s’attarder, nous n’aurons pas le plaisir de vous accueillir en groupe cette année. Bien sûr, nous le regrettons. Toutefois, je souhaitais vous rappeler que le Domaine de Kerguéhennec a rouvert depuis le 28 juin et qu’il est possible (sur réservation) d’y découvrir les expositions temporaires et de nouveaux projets pour le parc. Nous avons fait le choix de maintenir les expositions de printemps… qui auraient dû ouvrir le 15 mars ! L’exposition de Marc Didou, prévue pour l’été, sera reportée mais nous avons tout de même pu installer deux œuvres que l’artiste a créées pour le site : un portail pour le potager et une grille de protection du puits de la cour des communs (regardez bien au fond du puits…). Je ne vous envoie volontairement pas de photos afin de laisser la surprise entière lors de votre visite. Simple petit indice : l’artiste aime à travailler avec le principe de l’anamorphose. Vous découvrirez aussi, au rez-de-chaussée du château, où l’espace Tal Coat reste accessible (également sur réservation), une vanité fascinante simplement posée sur le billard.
Les deux expositions temporaires font suite à des résidences et une longue période d’immersion dans le Domaine. Cathryn Boch a installé cet hiver son atelier de couture dans le lieu même de l’exposition. Elle y a créé de nouvelles œuvres qui sont présentées avec d’autres plus anciennes, le tout faisant l’objet d’une installation particulièrement pensée pour les vastes volumes baignés de lumière des anciennes écuries. Il y est question de cartes et de territoires ; de migrations de toutes sortes, physiques et mentales. Dans la bergerie, Anne-Lise Broyer présente un ensemble de très beaux tirages photographiques : arbres, frondaisons, bouquets de fleurs… Certains étant retravaillés longuement à la mine de plomb au point qu’il est parfois difficile de distinguer entre la photo et le dessin. Anne-Lise Broyer nous invite ainsi à une immersion profonde et sensible dans ces lieux qu’elles a arpentés insatiable durant ses différents séjours. Vous serez sensibles, là aussi, à la qualité et à la précision de l’accrochage qui nous propose une déambulation en forme de promenade.
De l’autre côté du café du parc, qui n’a malheureusement pu ouvrir cet été, vous découvrirez une installation singulière mêlant, dans la pénombre, dessin et vidéo. Julie Bonnaud et Fabien Leplae, deux jeunes artistes rennais en résidence depuis début mars (ils furent, pour leur plus grand plaisir, confinés à Kerguéhennec), nous proposent de partager leurs expérimentations à la fois botaniques et artistiques. Le végétal est aussi au cœur du travail d’Erik Samakh qui, invité par L’art dans les chapelles, a planté un roncier dans la chapelle du Domaine.
Mais Kerguéhennec c’est aussi un vaste parc, à découvrir ou à redécouvrir grâce aux créations qui s’y déploient. Cette année, il s’enrichit de deux nouvelles œuvres. Au sud de la propriété, Edouard Sautai nous propose une immersion dans un fond de vallée aux frondaisons épaisses ; n’hésitez pas à vous allonger sur les filets qu’il a tendu sur le ruisseau, c’est une expérience unique. Certains y font une petite sieste bercés par le murmure de l’eau. Au cœur de la propriété, dans le potager, Jules Charbonnet et Nicolas Barreau, jeunes designers-plasticiens nantais, ont réhabilité la petite serre pour en faire un lieu de rencontres et d’échanges, signalant joyeusement un projet d’aménagement de l’ensemble du site.
J’oublie certainement des choses… Vous les découvrirez. Car ce qui compte, c’est ce que vous faites de ce lieu, la manière dont vous vous l’appropriez. Je ne doute pas que vous en ferez une nouvelle fois un bon usage et que très vite vous oublierez les petites contraintes liées à la crise sanitaire pour partager avec les vôtres ce lieu d’exception que le Département du Morbihan s’emploie à faire vivre pleinement malgré les aléas…
Je vous souhaite un bel été,
Olivier Delavallade


Ci-contre, une photo volontairement énigmatique de l’œuvre de Barreau et Charbonnet, notre toute dernière création, réalisée durant le mois de juillet et ouverte au public depuis ce week-end.

 

 

Domaine de Kerguéhennec
Une propriété du Département du Morbihan
56500 Bignan
02 97 60 31 84
www.kerguehennec.fr

➔ HAUTE SAISON :

Du 28 juin au 30 août 2020 :
Les espaces d’exposition : Du mercredi au dimanche de 14h à 18h
Le parc : Tous les jours de 8h à 21h
L’Atelier-Galerie des enfants est fermé cet été

 

Tout à votre plaisir, n’ oubliez pas les règles de sécurité dans vos déplacements et le port du masque obligatoire. 

A très bientôt…

Les amis du Musée

“Mes dessins sans frontière” Nono – Exposition du 31 juillet au 5 septembre – Galerie “Les Bigotes”

“Mes dessins sans frontière” Nono – Exposition du 31 juillet au 5 septembre – Galerie “Les Bigotes”

Le dessinateur Nono expose une quarantaine d’aquarelles de voyage et une vingtaine de dessins de presse et d’humour.
Entrée gratuite tous les jours du mardi au samedi de 14h30 à 18h30
Association coordinatrice : Les Ailes DU

Les Bigotes
5, Rue de la Bienfaisance – 56000 Vannes

Odon – Sorcier solaire – Galerie Cécile Loiret

Afin de respecter les règles sanitaires, le vernissage de l’exposition Odon se fera sur deux jours, à partir de 18h les deux jours, les jeudi et vendredi 16 et 17 juillet prochain.
En présence de Colette Houdoin Odon et Christian Gatard, écrivain, qui a réalisé un ouvrage consacré à Odon.