Sortie à la Fondation Leclerc à Landerneau “CABINETS de CURIOSITES”

“CABINETS de CURIOSITES”
lundi 7 octobre 2019

Cette exposition, dont la presse régionale et nationale parle avec enthousiasme, nous offrira des “[…] mondes bizarres, mystérieux ou familiers, à la croisée des arts, des cultures, des sciences et des lettres”. Nous en ferons une visite libre, après un détour à la galerie de Rohan à quelques encablures du Fonds Leclerc.

Renseignements pratiques :
– Rendez-vous à 11h45 pour un départ en car à midi, au lieu habituel, avenue de la Marne, contre le parking couvert du grand magasin Carrefour (hauteur du Mac Donald) prévoir le pique-nique pour ceux qui n’auront pas grignoté avant le départ.
– 14h visite de l’exposition “Promenade sur terre”, sculptures et installation de Vincent Mauger et Christelle Familiari à la galerie de Rohan (ou ballade dans Landerneau) ;
– 15h30 visite ” Cabinets de curiosités” au Fonds Leclerc ;
– 17h20 retour en car pour une arrivée à Vannes vers 19h15.
Participation transport en car : 14 euros
Paiement sur place de l’entrée au Fonds Leclerc : 8 euros
Merci de vous inscrire auprès de Alain Gourvès : agourves@wanadoo.fr ou 06 61 78 15 88 et de déposer un chèque de 14 euros à l’accueil du musée de la Cohue (sous enveloppe “visite Landerneau 7 octobre”).
A bientôt pour cette nouvelle aventure.
Bien cordialement
L’équipe des AAACMV

Lieu essentiel de la culture renaissante et baroque, instrument de savoir autant que de plaisir esthétique, au carrefour de l’art et de la science, le cabinet de curiosités s’effaça devant le rationalisme des Lumières, ne subsistant que dans les musées secrets de quelques collectionneurs nostalgiques. Il ne suscita, au début du 20e siècle, que l’intérêt des historiens, des amateurs de bizarre et des surréalistes qui en apprécièrent l’étrangeté et les aspects poétiques. Il fallut attendre le passage au siècle suivant pour voir le phénomène connaître une résurgence paradoxale et prendre une ampleur nouvelle. Après s’être vu consacrer, en France, à Poitiers en 2013, une exposition, «La Licorne et Le Bézoard», qui se proposait d’en retracer l’histoire, le cabinet de curiosités fait l’objet, dans le projet du FHEL, d’une approche renouvelée. Prenant acte du fait que, devenu source d’inspiration de nombreux artistes, thème d’expositions internationales aussi bien que tendance du goût et du décor intérieur, le cabinet de curiosités fait désormais partie de l’imaginaire contemporain, la présente exposition se propose d’en suivre différentes expressions, échos et interprétations. S’ouvrant sur une mise en perspective historique, elle s’intéresse essentiellement aux regardeurs qui auront réinventé, dans les dernières décennies, le concept de cabinet de curiosités : qu’il s’agisse d’institutions comme le Muséum national d’Histoire naturelle, le musée de la Chasse et de la Nature à Paris, le musée d’anatomie de Montpellier ou le musée Le Secq des Tournelles à Rouen, de personnalités singulières, comme le fondateur de la Maison rouge, Antoine de Galbert ou d’artistes comme Miquel Barceló, Jean-Jacques Lebel ou Théo Mercier. S’ébauche ainsi, sur près de 1000 mètres carrés, dans une scénographie étonnante, ce qui pourrait être un cabinet de curiosités du moment présent.
Commissariat : Laurent Le Bon
Commissaire associé : Patrick Mauriès

 

25/08/2019 L’art dans les Chapelles

Grand parcours dimanche pour découvrir la 28ème édition 2019 de L’ART DANS LES CHAPELLES, ainsi que la nouvelle exposition FLORA MAXIMA au domaine de Kerguéhennec.

Le patrimoine et l’art contemporain étaient au rendez- vous !

Nous avions repéré des chapelles qui présentent un vif intérêt pour les artistes présentés  et/ou la richesse de leur patrimoine.

Pour cette sortie estivale du  dimanche 25 août départ de Vannes, Place de la Libération, à 9h00. Un pique-nique était à prévoir par chacun pour déjeuner.

Les visites ont été commentées par André Scherb, artiste peintre, ami de notre association et membre de notre conseil d’administration. Nous étions tous à l’écoute et en participation directe avec les propos de notre talentueux médiateur. Jacques Chopin assurant le reportage photos avec passion et enthousiasme comme toujours.

 Le programme était fort ambitieux : Huit chapelles, certaines sans artiste mais retenues pour leur particularité patrimoniale.

16 amis ont pris la route, nous avons voyagé en minibus et en voiture forfait trajet aller et retour pour les inscrits.

MATIN :

  • CHAPELLE DE LA TRINITE :

BIGNAN  Marc COUTURIER

  • DOMAINE DE KERGUEHENNEC, VISITE DE L’EXPOSITION FLORA MAXIMA :

12 artistes ont été invités par Olivier Delavallade, directeur artistique du lieu, à fleurir les cimaises des communs du domaine

  • CHAPELLE  NOTRE DAME DE LA JOIE                                                                                 

LE GOAZE. ST THURIAU : Jean-Luc  MOULENE

Pause pique-nique au bord de l’eau avec vue sur la chapelle

APRES-MIDI :

 PONTIVY  

  • Visite du lieu : BAINS DOUCHES : c’était une première cette année, une œuvre de chaque artiste participant à l’Art dans les chapelles y est exposée.
  • CHAPELLE SAINTE-TREPHINE    

 PONTIVY : Marc BAUER                                                                                                   • CHAPELLE SAINT-DREDENO                                                                                                      

ST GERAND : Kacha LEGRAND                                                                                        

  • CHAPELLE STE NOYALE  

NOYALE PONTIVY : Clément COGITORE

  • CHAPELLE ST-JEAN  

LE SOURN : Thomas MULLER

  • CHAPELLE  ST-NICODEME

PLUMELIAU

  • CHAPELLE DE LA TRINITE

CASTENNEC. BIEUZY : Claire CHESNIER

Le temps a passé très vite, nous avons visité tous les lieux prévus dans une campagne verdoyante. C’était un vrai challenge le programme était copieux. Les amis peu pressés et enchantés sont rentrés à Vannes vers 20h !

Nous souhaitons que cette sortie donne envie à beaucoup d’adhérents d’en profiter à d’autres moments. Croquez les photos mises en ligne par notre ami Gérald Lapacherie !

Nadine Urien, Présidente

“Le cœur battant” de Philippe LECOMTE Exposition du 6 septembre au 5 octobre 2019

 

Vous êtes invité(e)s à assister au vernissage de l’exposition :

Le cœur battant de l’artiste Philippe LECOMTE

à la galerie Les Bigotes

Vernissage le vendredi 6 septembre à 18 h
Exposition du 6 septembre au 5 octobre 2019

 

Philippe Lecomte

« Mon travail porte sur le corps et ne cherche pas systématiquement à prendre en compte sa représentation. Aussi ma tentative s’oriente vers la sensation avec une volonté d’évocation. Plus ou moins réalistes, plus ou moins abstraits, mes peintures et mes dessins ne recherchent pas la stricte cohérence mais une écriture spécifique en accord avec ce propos. Je m’intéresse autant à la surface qu’à ce qu’elle recouvre, car le visible ne me semble pas être le sujet de la peinture. Si cela était, il suffirait d’ouvrir les yeux.
Chacun sait que la réalité descriptible n’est qu’une part de la réalité. La peinture ne peut être illustrative, elle ne montre pas : elle découvre. »

http://www.philippelecomte.fr

Les dates de présences de l’artiste à la galerie : vernissage du 6 septembre et
décrochage le 5 octobre

 

“à découvert ou pas” Agnès Hardy – Katarina Kudelova – du 2 au 31 août 2019

“à découvert ou pas” Agnès Hardy – Katarina Kudelova – du 2 au 31 août 2019

à découvert ou pas

On peut voir ou pas 

Masqué ou pas

A plumes à poils ou pas

Ailé ou pas

Kamikaze ou pas

Pigeon ou pas 

En pétard ou pas

Fête entre accusé(es) ou pas

Puma ou pas

Nyctalope ou pas

Allumée(s) ou pas 

En marche ou pas

Animal on est mal ou pas

Robe très transparente ou pas

ça fait rire ou pas

 

Agnès HARDY et Katarina KUDELOVA

 

Exposition du 2 au 31 août 2019

Tous les jours du mardi au samedi

14h30 à 18 h30

Entrée libre

 

 

Vernissage le vendredi 2 août à 18h

___________________________________________________

 

Agnès Hardy 

Agnès Hardy, plasticienne, crée à la lisière du théâtre : elle use du dispositif de mise en scène afin de construire ses images, ses installations ou ses performances.
Elle fait émerger un univers absurde cocasse et onirique en utilisant l’imagerie désuète autour du théâtre et de l’opéra, ou en détournant les objets qui le représentent : le costume, le masque, l’accessoire. Elle invite ainsi le public à explorer cette zone ténue entre ironie et étrangeté.

http://www.agnes-hardy.fr/documents/dossier-artiste.pdf

 

Katarina Kudelova 

” Voilà déjà quinze ans qu’à peine sortie de l’Ecole des Beaux-Arts d’Angers, Katarina Kudelova coud, colle, tresse, s’il le faut avec des barbelés, dessine, se déguise, s’apprête à faire sauter les pétards, y compris sur elle-même, sur ses compagnons ou sur ses doubles : lapin, ours, hermine, chien, saurien, mouton, chat et oisillons. Jamais à l’abri, jamais vraiment installée dans une tranquille introspection. Toujours sur le qui vive d’un territoire en sursis. Une opération suit l’autre, souvent cruelle.” (extrait d’un texte de Jean-Pierre Arnaud) 

http://katarina.kudelova.free.fr/